• label d'automne...

    la belle s'offrait,
    deployant sa longue robe,
    aux nuances de rouges...

    Nous, pauvres matteurs,
    ne pouvions qu'assouvir, subir, et applaudir,
    attendant le moment, ou, toute effeuillée,
    sur son lit de feuilles deposées, sa jeunesse,
    et la beauté de sa nudité allait nous offrir,
    ses fesses à la face...

    tendu, actif, j'activais mes piles...


  • Commentaires

    1
    Mercredi 26 Octobre 2005 à 14:02
    S...
    Je n'ai pu m'empêcher de te lire...Ce ne sera pas moi mais c'ets beau.
    2
    S...
    Mercredi 26 Octobre 2005 à 14:04
    le beau n'existe que par...
    celui, ou celle qui le contemple...(merci)
    3
    Mercredi 26 Octobre 2005 à 14:10
    Philosophie chinoise
    on dirait du Confucius, j'évoque le com.
    4
    S...
    Mercredi 26 Octobre 2005 à 16:41
    Phylmots...
    C'est comme cela que cela avait été pris..." pour le com "...un peu, comme, petite fleur deviendra sage...
    5
    luuna
    Jeudi 27 Octobre 2005 à 15:18
    Face...
    de lune ?...sourire...jolie en effet... ;)
    6
    Vendredi 28 Octobre 2005 à 13:22
    Sympa
    ce texte
    7
    S....
    Vendredi 28 Octobre 2005 à 14:03
    sympatiquement...
    merci...rascal
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :